Marc Chervel est né à Lille, le 1er novembre 1932 comme deuxième fils de Henri et Thérèse Chervel. Il a deux frères, André et Francis, et une soeur, Marie-Hélène. Il passe son enfance à Aix-en-Provence où son père est professeur de mathématique au lycée Mignet. Ses parents sont engagés dans la communauté protestante d’Aix.

1949, Baccalauréat au lycée Mignet.
Il fait ses classes préparatoires au lycée Thiers de Marseille et intègre l’Ėcole Polytechnique en 1952.

1954, Ėcole du commissariat de l’air de Salon de Provence.

1954, Achat de sa première Harley-Davidson WLH 750cm3 de 1943

1956-1957, Ingénieur Textile – Institut Textile de France.

1957, Naissance de son premier fils Thierry, de Lisa Cludius.

En 1957, alors qu’il est commissaire de l’Air, il se porte volontaire pour servir en Algérie dans une section administrative spécialisée (SAS). Capitaine, il est mis en cause par la Sécurité Militaire et renvoyé après le 13 mai 1958.

1960-1961, Diplomé du Centre d’Ėtudes des Programmes Ėconomiques (CEPE).

En 1960, il est à l’origine de l’équipe qui travaille sur le problème de l’articulation entre l’évaluation de projets et l’élaboration des programmations nationales de développement (Méthode des effets). (Nommer les collègues???)

1960, entrée à la SEDES (Société d’Ėtudes pour le Développement Ėconomique et Social) ; de 1976 à 1986, Directeur de la recherche à la Sedes.

1961, mariage avec Armelle Cozannec.

1961-1962 Participe à l’élaboration du Plan quiquennal au Maroc – Gouvernement marocain.

1963, naissance de son deuxième fils Laurent.

1963, Ėtude sur l’industrialisation du Maroc, Banque Nationale de Développement Ėconomique (BNDE), Rabat

1964-1965, Ėlaboration de la Comptabilité Nationale, Direction du Plan, Gouvernement de l’Algérie.

1965-1966, Ėtudes relatives à l’établissement d’un Plan de transports dans l’Ėtat du Minas Gerais (Brésil).

1966-1968, Participation aux études préparatoires du VIème Plan français : responsable des études long terme (1985) à la Division des Programmes, Institut National de la Statistique et des Ėtudes Ėconomiques (INSEE, Paris).

Consultant auprès du Directeur du Plan du Maroc pour l’élaboration du IIème Plan quinquennal ; Ėtudes méthodologiques sur le choix de projets : application pour le Plan.

1970-1979 Consultant auprès de l’Institut de Planification d’Alger.

1972-1973, Supervision des travaux du goupe d’experts mis à la disposition du Secrétariat d’Etat au Plan, Gouvernement d’Alger.

1972-1974, Travaux de recherche sur les problèmes d’évaluation de projets.

1974-1975, Participation à l’élaboration du Manuel d’évaluation de projets, Ministère de la Coopération (France).

1978, Rapport sur le calcul économique, Commissariat Général du Plan.

1979, Rapport sur la méthodologie d’évaluation ex post des projets routiers, Commission des Communautés Européennes, Direction Générale du Développement.

1982, Ėtude méthologique sur l’évaluation économique d’un projet de relance charbonnière en Lorraine, Commissariat Général du Plan (France).

1983-1985, Coordination des études d’application de la Méthode des effets en France (Charbonnages de France, AFME, Ministère des Transports, CDC, etc.).

1986-1987-1988-1989-1990, 1991, 1992… Bariloche (Argentine), Cours annuel latinoaméricain d’économie et planification énergetique, Institut d’Ėconomie de l’énergie (IDEE), Ėvaluation de projets.

1987, Cycles de formation, participation à l’élaboration de manuels nationaux d’évaluation de projets, suivi des études au Plan du Sénégal (BIRD) et en Algérie (ONUDI).

Octobre-décembre 1987, à la Direction de la formation et des programmes de l’Institut International d’Administration Publique (IIAP), Filière Politique Ėconomique, cycle Ėlaboration et utilisation des comptes nationaux, Analyse de projets par la méthode des effets.

Mai-juin-juillet-novembre-décembre 1987 (Dakar), Séminaires auprès de la Direction de la Planification du Ministère du Plan et de la coopération du Sénégal, dans le but de la réalisation d’un guide d’évaluation et les études de projet.

Avril 1988, Neiva (Colombie), Universidad Surcolombiana, Primer seminario nacional sobre enfoques actuales en el analisis de proyectos de desarrollo, Conférence El metodo de los efectos, aspectos metodologicos y alcances reales.

1988, Birmanie, Ministère de l’Ėconomie, des finances et du budget, Direction du Trésor, Ėvaluation de deux projets birmans financés sur protocoles français : cimenterie de Pa-An et usine d’amiante-ciment de Hmaawbi.

Avril 1989, Institut International d’Administration Publique (IIAP), cycle Gestion de programmes et projets de développement, l’Ėvaluation économique des projets par la méthode des effets.

Avril 1989, ONUDI – Atelier International d’Alger à l’Institut Supérieur de Gestion et de Planification – Cycle de projet.

Octobre 1989, Université de Brasilia (Brésil), Institut des Sciences humaines, Conférence sur la Méthode des effets.

Octobre 1989, Brasilia (Brésil), Secretaria de Planejamento e coordenaçao da presidencia da republica, Seminario de Avaliaçao de programas e projetos governamentais, Avaliaçao economica de projetos.

Décembre 1989, Ministère du¨Plan à Rabat (Maroc), Programme national de formation en analyse et gestion de projets (PNAP), Atelier sur l’Analyse économique des projets d’investissement.

Mars 1990, Institut International d’Administration Publique (IIAP), cycle Programme Politique Ėconomique, Planification et projets de développement.

Mars-avril 1990, Institut International d’Administration Publique (IIAP), cycle Gestion de programmes et projets de développement, l’Ėvaluation économique des projets par la méthode des effets.

Septembre 1990, Bariloche (Argentine), XIX Cours latinoaméricain d’économie et planification énergetique, Institut d’Ėconomie de l’énergie (IDEE), Ėvaluation de projets.

Septembre 1990, Buenos Aires (Argentine), FAO/Consorcio hidroelectrico intenational Parana Medio-Chapeton, Agua y energia electrica

Octobre 1990, Santafé de Bogota (Colombie), Université des Andes, Conférence la Méthode des effets.

Octobre 1992, Santiago (Chili), Institut Latino-américain et des Caraïbes de planification économique et sociale-Nations Unies (ILPES), Conférence La evaluacion de proyectos por el metodo de los efectos.

Décembre 1994, ORBITER, Rome (Italie), Séminaire de formation du Ministerio del Lavoro, Les Méthodes d’évaluation économique des projets (méthode des effets, méthode des prix de référence).

Janvier 1995, Almaty (Kazakhstan), Séminaire (EBRD/EC) de formation Analyse des projets en agriculture et rapports industriels, sur l’Ėvaluation économique des projets.

Mai 1995, Mérida (Venezuela), Universidad de los Andes, Facultad de ciencias economicas y sociales, Séminario Interamericaine sobre evaluation economica de proyectos (Método de los efectos).

Mai 1995, Santafé de Bogota (Colombie), Université des Andes, Conférence Ėvaluation des pojets.

Mai 1995, Santafé de Bogota (Colombie), Organisation du Plan, Conférence sur la Méthode des effets.

Mai 1995, Medellin (Colombie), Universidad Nacional de Colombia, Facultad de ciencias humanas de Minas, Seminario Evaluacion socioeconomica de proyectos por el método de los efectos en un contexto de apertura.

Octobre-novembre 1996, Institut International d’Administration Publique (IIAP), cycle Prévision et cadrage à moyen terme de l’économie, Choix de projets et gestion macroéconomique.

Février 1997, Institut International d’Administration Publique (IIAP), Cycle de formation Aide au développement et gestion de projets.

Mars 1997, Centre d’étude de projets de l’Université de Montpellier 1, Filière Ingéniérie économique et fiancière des projets, Conférence les Méthodes d’évaluation de projets, historique et perspectives.

(…)

ACTIVITÉS D’ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE – ACTIVITÉS PÉRENNES

– A partir de 1968, cours d’évaluation de projets et de programmation économique professés au CEPE (Centre d’études des programmes économiques).

– De 1969 à 1980 : Responsable de l’articulation générale d’un cycle de formation et du cours d’évaluation de projets au CPDCET (Centre de perfectionnement pour le développement et la coopération économique et technique).

– De 1968 à 1985 à l’IEDES (Institut d’étude du développement économique et social-Université de Paris I) : Co-Directeur de l’Option 5, Développement industriel et technique d’évaluation des projets. Cours d’évaluation économique des projets.

– De 1985 à 1987 Maître de conférence à l’Institut d’études politiques de Paris en Analyse de projet.

1991-1994, Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Ėtat (ENTPE à Vaulx-en-Velin),
Cours d’économie publique du laboratoire CEOPS.

1995-2000, Ecole des Mines de Paris, Cycle de formation des ingénieurs des mines, L’Analyse économique des projets.

Publicités