Lettre de Rémi Leveau du 12 janvier 2005

(…) Nous nous étions retrouvés il y a un peu plus d’un an autour de son ouvrage sur les officiers de gauche dans la guerre d’Algérie. J’avais pu alors comprendre la rigueur et la conviction d’un engagement intellectuel et humain que je n’avais fait qu’entrevoir lorsque nous étions au Maroc. Je pense toujours en faire un compte rendu associé à d’autres ouvrages sur la guerre avec le regret d’avoir trop tardé. (…)

Rémi Leveau
12 janvier 2005

Publicités