Lettre de Jacques Carol du 9 janvier 2005

(…)

Depuis un peu plus de trente ans, je n’ai eu avec Marc que des rapports professionnels épisodiques, notamment en Iran et en Côte d’Ivoire. Mais les rapports ont été intenses, enrichissants et fructueux. Nous avions, en outre, noué des liens de camaraderie, qui lors de participation à des réunions en commun ou lors de rencontres, se traduisaient par de longues conversations très détendues, comme si nous nous étions quittés la veille. Cela a donc (…).

         Jacques Carol
         9 janvier 2005


Publicités